Accueil

Visitez l'aéroport avec la réalité virtuelle !

Version mobile

Découvrez la version mobile de notre site : un format et un contenu qui s'adapte à votre téléphone. L'essentiel à portée de main.

Restez informé

Recevez nos bons plans voyage

sur votre e-mail ou sur les reseaux sociaux

Recevoir les bons plans voyages sur votre e-mail automatiquement  

LE PARKING EST GRATUIT
Quelle que soit la durée de votre stationnement.

Comment visualiser l'aéroport en visite virtuelle  ?

 

Depuis votre ordinateur ou votre mobile

Visualisez le film en 360° qui présente l'aéroport vue du ciel en cliquant sur le lien suivant.

 

 

Depuis un casque de réalité virtuelle en mode interactif.

Utilisez le navigateur internet de votre casque et retournez sur cette page en cliquant sur l'image à droite. 

 

 

L’Aéroport est géré par la Société d’Exploitation de l’Aéroport d’EPINAL-MIRECOURT (SEAEM), commercialement appelée Vosges Aéroport. Il est propriété du Conseil Général des Vosges.

Construite dans les années 50 (début des travaux en 1953) pour les besoins de l'OTAN, la base aérienne de Mirecourt Juvaincourt sert jusqu'en 1966 de base opérationnelle de dispersion (DOB) pour les exercices militaires de l’Alliance du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), principalement pour les appareils canadiens stationnés à Grostenquin en Moselle.

Lorsque la France se retire de l'OTAN en février 1966, l'aérodrome passe sous tutelle de l’Aviation Civile française (Ministère des Transports).

La gestion est confiée dès 1968 à la Chambre de Commerce et d'Industrie d’Epinal (devenue C.C.I. des Vosges au 1er janvier 2004) et il prend officiellement pour nom Aéroport d'EPINAL-MIRECOURT.

En 1969, la compagnie aérienne Air Vosges est créée pour assurer des vols réguliers entre Epinal et Paris d'une part et Epinal et Lyon d'autre part.

Durant les années soixante-dix, le trafic s'accroît régulièrement, grâce notamment à l'activité charter et à ses vols à destination des pays de l'Est, de l'Europe méditerranéenne et de l'Afrique du Nord : l'Aéroport accueille ses premiers appareils moyens courriers de 100 places et plus : Caravelle, Tupolev 134 et 154, Convair 990...

Cet accroissement du trafic se poursuit durant les années 80 et 90, avec une ligne régulière uniquement opérée vers Paris, quelques vols charters ponctuels et le développement des vols d’entraînement moyens et gros porteurs.

Les crises successives des années 2000 affectent l’activité de l’aéroport, de même la mise en service du TGV Est (qui dessert les villes de Nancy et d’Epinal) aboutira à l’arrêt définitif de la ligne régulière vers Paris en 2006.

Depuis le 1 février 2010 l’aéroport est géré par délégation de service public par la société privée SEAEM Vosges Aéroport, créée par le groupe Keolis et la CCI des Vosges, Keolis cédant ses parts de capital à la société indienne Super Airport Infrastructure Pvt Ltd au 1er janvier 2012.

En cliquant ici et vous trouverez respectivement un document retraçant les années OTAN de l'aérodrome et un autre consacré aux dates et évènements remarquables de l'aéroport.

Aujourd'hui l'activité de l'aéroport est partagée comme suit :

-  L'aviation commerciale qui regroupe les vols charters et les vols à la demande (couramment appelée «aviation d'affaires»), le fret aérien, les vols sanitaires,

-  L'aviation privée et de loisirs,

   L'entraînement au pilotage,

   Les vols militaires ou d’Etat.

A plusieurs reprises depuis le début des années 80 l’Aéroport a accueilli des manifestations aéronautiques : meetings aériens, rassemblements d’avions et de pilotes, étapes au cours de compétitions, etc.

Les premiers meetings aériens ont été organisés par la presse quotidienne régionale (La Liberté de L’Est) et ont permis au public de découvrir l’aviation en générale avec la présence d’avions d’armes et surtout du « grand oiseau blanc » : le Concorde est venu à 3 reprises dans les Vosges.

EVENEMENTIELEn septembre 1990 (quelques mois seulement avant la 1ère guerre du Golfe) a eu lieu le 1er d’une série de meetings d’importance nationale avec la présence de nombreux avions militaires français (Mirage 2000, Mirage F1, Alpha-Jet) mais aussi étrangers (américains : F15, F16, A10 et KC135, anglais : Tornado et Canberra), et bien sûr de la fameuse Patrouille de France qui en moyenne fait étape une fois tous les 3 ou 4 ans à Mirecourt…

Pendant quelques années notre aérodrome a également été le lieu de rassemblement des constructeurs amateurs du R.S.A. (Réseau du sport de l’Air).
Ayant lieu traditionnellement fin juillet, cette manifestation a accueilli jusqu’à 1200 avions sur un week-end de 3 jours.

En 2001, c’est le Tour Aérien des Jeunes Pilotes qui a pris fin ici avec un superbe meeting aérien. Il y a quelques années c’était le Tour Aérien des Avions Très Légers qui avait fait escale… En 2004 Epinal – Mirecourt a été la base de départ de l’opération «Rêves de gosse» créée par l’association «Les Chevaliers du Ciel» : 100 enfants de la région, handicapés ou défavorisés, ont ainsi pu faire leur baptême de l’air.

Bleu Ciel Airshow a organisé plus récemment 2 grands meetings aériens, le premier en septembre 2008 à l’occasion du 55ème anniversaire de la Patrouille de France, le second en septembre 2011 selon un nouveau concept baptisé Meeting de France avec une participation exceptionnelle des armées françaises, le clou du spectacle étant, pour la première fois en Lorraine, le passage à basse hauteur d’un Airbus A380, le plus gros avion civil en service.

Le gestionnaire a également prêté ses installations à des constructeurs automobiles pour des actions promotionnelles ponctuelles telles qu’une journée BMW (rassemblement de propriétaires du modèle Z3), un week-end Porsche de présentation du modèle 911 avec essai de type circuit sur les voies de circulation de l’Aéroport. Peugeot a utilisé notre aérodrome pour le tournage d’un film publicitaire institutionnel diffusé dans les concessions pour la sortie du modèle 607.

Les 2 derniers évènements de sports mécaniques ont été l’European Drift 2008 et le Drag Power Show.

L'aviation commerciale

L'activité commerciale de l'aéroport se répartit entre les lignes régulières, les vols charters, l'aviation d'affaires et les vols fret.

La présence dans notre région d'importantes sociétés industrielles et tertiaires a longtemps engendré à l'arrivée et au départ de notre plate-forme un nombre non négligeable de vols effectués par des avions taxis ou des compagnies de transport public possédant un ou plusieurs appareils (à l'image d’Air Service Vosges, ancienne compagnie basée qui effectuait des vols à la demande avec un Beechcraft 90F jusqu’en 2004).

Des vols charters, bien qu'en régression depuis la création de l'aéroport régional de Metz Nancy Lorraine, sont assurés selon les programmes des voyagistes et des tours opérateurs à destination de l'Europe méditerranéenne ou du Maghreb. Depuis mai 2012 la SEAEM avec ces partenaires a entrepris de relancer l’aviation commerciale en mettant en place des vols vacances deux fois par semaine vers Tunis. Selon les années d’autres destinations (telles que les Baléares, la Turquie, la Grèce, etc.) pourront s'ajouter à la Tunisie.

D'autres vols ponctuels amènent des sportifs et des congressistes venant en séjour dans les Vosges à l’occasion de stages ou d’événements particuliers : exemples, en 2007, pour la 7ème année consécutive Ukraine International Airlines a amené (directement depuis Kiev) de jeunes enfants ukrainiens pour les vacances d’été ; la présentation à la presse et le lancement mondial de la Peugeot 206 se sont faits dans les Vosges : à cette occasion la compagnie Air Jet a transporté plusieurs centaines de journalistes venus essayer la voiture sur les routes vosgiennes.

Pour la Coupe du Monde de football 1998 ayant eu lieu en France l’équipe croate (qui a fini 3ème de la compétition) était basée à Vittel. Croatia Airlines et Air France ont opéré les vols nécessaires à ses déplacements. Pour la Coupe du monde 2002, l’équipe de Tunisie est venue se préparer dans les Vosges : elle a été transportée par Tunisair via Epinal. Plusieurs fois par an des équipes sportives venant affronter un club vosgien (ou lorrain) ou en stage à Vittel transitent via notre aéroport.

Après plus de trente années d'existence la ligne régulière vers Paris a été abandonnée en 2006 du fait de l'arrivée du TGV Est en Lorraine avec dessertes de Nancy et des villes vosgiennes d'Epinal et Remiremont. En juin 2013 la SEAEM a relancé les vols réguliers en ouvrant une liaison bihebdomadaire avec Nice. Là encore d'autres destinations devraient voir le jour au printemps 2014.

L'aviation privée

On entend par aviation privée l'ensemble des vols réalisés à des fins non commerciales, donc pour lesquels les passagers de l'avion ou de l'hélicoptère n'ont payé aucun billet de passage.

Sont concernés les vols effectués par les aéroclubs, les opérateurs privés, les officiels et militaires qu'ils soient français ou étrangers, qu'ils fassent des voyages, des vols locaux ou d'entraînement.

Depuis la fin des années 2000 le trafic annuel se divise approximativement en 95 % de mouvements privés et 5 % de mouvements commerciaux.

 presentation 9a

L’Aéroport est géré par la Société d’Exploitation de l’Aéroport d’EPINAL-MIRECOURT (SEAEM), commercialement appelée Vosges Aéroport. Il est propriété du Conseil Général des Vosges.

Construite dans les années 50 (début des travaux en 1953) pour les besoins de l'OTAN, la base aérienne de Mirecourt Juvaincourt sert jusqu'en 1966 de base opérationnelle de dispersion (DOB) pour les exercices militaires de l’Alliance du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), principalement pour les appareils canadiens stationnés à Grostenquin en Moselle.

Lorsque la France se retire de l'OTAN en février 1966, l'aérodrome passe sous tutelle de l’Aviation Civile française (Ministère des Transports).

La gestion est confiée dès 1968 à la Chambre de Commerce et d'Industrie d’Epinal (devenue C.C.I. des Vosges au 1er janvier 2004) et il prend officiellement pour nom Aéroport d'EPINAL-MIRECOURT.

En 1969, la compagnie aérienne Air Vosges est créée pour assurer des vols réguliers entre Epinal et Paris d'une part et Epinal et Lyon d'autre part.

Durant les années soixante-dix, le trafic s'accroît régulièrement, grâce notamment à l'activité charter et à ses vols à destination des pays de l'Est, de l'Europe méditerranéenne et de l'Afrique du Nord : l'Aéroport accueille ses premiers appareils moyens courriers de 100 places et plus : Caravelle, Tupolev 134 et 154, Convair 990...

Cet accroissement du trafic se poursuit durant les années 80 et 90, avec une ligne régulière uniquement opérée vers Paris, quelques vols charters ponctuels et le développement des vols d’entraînement moyens et gros porteurs.

Les crises successives des années 2000 affectent l’activité de l’aéroport, de même la mise en service du TGV Est (qui dessert les villes de Nancy et d’Epinal) aboutira à l’arrêt définitif de la ligne régulière vers Paris en 2006.

Depuis le 1 février 2010 l’aéroport est géré par délégation de service public par la société privée SEAEM Vosges Aéroport, créée par le groupe Keolis et la CCI des Vosges, Keolis cédant ses parts de capital à la société indienne Super Airport Infrastructure Pvt Ltd au 1er janvier 2012.

En cliquant ici et vous trouverez respectivement un document retraçant les années OTAN de l'aérodrome et un autre consacré aux dates et évènements remarquables de l'aéroport.

Aujourd'hui l'activité de l'aéroport est partagée comme suit :

-  L'aviation commerciale qui regroupe les vols charters et les vols à la demande (couramment appelée «aviation d'affaires»), le fret aérien, les vols sanitaires,

-  L'aviation privée et de loisirs,

   L'entraînement au pilotage,

   Les vols militaires ou d’Etat.

A plusieurs reprises depuis le début des années 80 l’Aéroport a accueilli des manifestations aéronautiques : meetings aériens, rassemblements d’avions et de pilotes, étapes au cours de compétitions, etc.

Les premiers meetings aériens ont été organisés par la presse quotidienne régionale (La Liberté de L’Est) et ont permis au public de découvrir l’aviation en générale avec la présence d’avions d’armes et surtout du « grand oiseau blanc » : le Concorde est venu à 3 reprises dans les Vosges.

EVENEMENTIELEn septembre 1990 (quelques mois seulement avant la 1ère guerre du Golfe) a eu lieu le 1er d’une série de meetings d’importance nationale avec la présence de nombreux avions militaires français (Mirage 2000, Mirage F1, Alpha-Jet) mais aussi étrangers (américains : F15, F16, A10 et KC135, anglais : Tornado et Canberra), et bien sûr de la fameuse Patrouille de France qui en moyenne fait étape une fois tous les 3 ou 4 ans à Mirecourt…

Pendant quelques années notre aérodrome a également été le lieu de rassemblement des constructeurs amateurs du R.S.A. (Réseau du sport de l’Air).
Ayant lieu traditionnellement fin juillet, cette manifestation a accueilli jusqu’à 1200 avions sur un week-end de 3 jours.

En 2001, c’est le Tour Aérien des Jeunes Pilotes qui a pris fin ici avec un superbe meeting aérien. Il y a quelques années c’était le Tour Aérien des Avions Très Légers qui avait fait escale… En 2004 Epinal – Mirecourt a été la base de départ de l’opération «Rêves de gosse» créée par l’association «Les Chevaliers du Ciel» : 100 enfants de la région, handicapés ou défavorisés, ont ainsi pu faire leur baptême de l’air.

Bleu Ciel Airshow a organisé plus récemment 2 grands meetings aériens, le premier en septembre 2008 à l’occasion du 55ème anniversaire de la Patrouille de France, le second en septembre 2011 selon un nouveau concept baptisé Meeting de France avec une participation exceptionnelle des armées françaises, le clou du spectacle étant, pour la première fois en Lorraine, le passage à basse hauteur d’un Airbus A380, le plus gros avion civil en service.

Le gestionnaire a également prêté ses installations à des constructeurs automobiles pour des actions promotionnelles ponctuelles telles qu’une journée BMW (rassemblement de propriétaires du modèle Z3), un week-end Porsche de présentation du modèle 911 avec essai de type circuit sur les voies de circulation de l’Aéroport. Peugeot a utilisé notre aérodrome pour le tournage d’un film publicitaire institutionnel diffusé dans les concessions pour la sortie du modèle 607.

Les 2 derniers évènements de sports mécaniques ont été l’European Drift 2008 et le Drag Power Show.

L'aviation commerciale

L'activité commerciale de l'aéroport se répartit entre les lignes régulières, les vols charters, l'aviation d'affaires et les vols fret.

La présence dans notre région d'importantes sociétés industrielles et tertiaires a longtemps engendré à l'arrivée et au départ de notre plate-forme un nombre non négligeable de vols effectués par des avions taxis ou des compagnies de transport public possédant un ou plusieurs appareils (à l'image d’Air Service Vosges, ancienne compagnie basée qui effectuait des vols à la demande avec un Beechcraft 90F jusqu’en 2004).

Des vols charters, bien qu'en régression depuis la création de l'aéroport régional de Metz Nancy Lorraine, sont assurés selon les programmes des voyagistes et des tours opérateurs à destination de l'Europe méditerranéenne ou du Maghreb. Depuis mai 2012 la SEAEM avec ces partenaires a entrepris de relancer l’aviation commerciale en mettant en place des vols vacances deux fois par semaine vers Tunis. Selon les années d’autres destinations (telles que les Baléares, la Turquie, la Grèce, etc.) pourront s'ajouter à la Tunisie.

D'autres vols ponctuels amènent des sportifs et des congressistes venant en séjour dans les Vosges à l’occasion de stages ou d’événements particuliers : exemples, en 2007, pour la 7ème année consécutive Ukraine International Airlines a amené (directement depuis Kiev) de jeunes enfants ukrainiens pour les vacances d’été ; la présentation à la presse et le lancement mondial de la Peugeot 206 se sont faits dans les Vosges : à cette occasion la compagnie Air Jet a transporté plusieurs centaines de journalistes venus essayer la voiture sur les routes vosgiennes.

Pour la Coupe du Monde de football 1998 ayant eu lieu en France l’équipe croate (qui a fini 3ème de la compétition) était basée à Vittel. Croatia Airlines et Air France ont opéré les vols nécessaires à ses déplacements. Pour la Coupe du monde 2002, l’équipe de Tunisie est venue se préparer dans les Vosges : elle a été transportée par Tunisair via Epinal. Plusieurs fois par an des équipes sportives venant affronter un club vosgien (ou lorrain) ou en stage à Vittel transitent via notre aéroport.

Après plus de trente années d'existence la ligne régulière vers Paris a été abandonnée en 2006 du fait de l'arrivée du TGV Est en Lorraine avec dessertes de Nancy et des villes vosgiennes d'Epinal et Remiremont. En juin 2013 la SEAEM a relancé les vols réguliers en ouvrant une liaison bihebdomadaire avec Nice. Là encore d'autres destinations devraient voir le jour au printemps 2014.

L'aviation privée

On entend par aviation privée l'ensemble des vols réalisés à des fins non commerciales, donc pour lesquels les passagers de l'avion ou de l'hélicoptère n'ont payé aucun billet de passage.

Sont concernés les vols effectués par les aéroclubs, les opérateurs privés, les officiels et militaires qu'ils soient français ou étrangers, qu'ils fassent des voyages, des vols locaux ou d'entraînement.

Depuis la fin des années 2000 le trafic annuel se divise approximativement en 95 % de mouvements privés et 5 % de mouvements commerciaux.

 presentation 9a

-->